Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion)

drapeau francaisLe tremor continue à montrer de fortes fluctuations, avec un pic remarquable pendant la soirée du 23 mai. L’Observatoire pense que ce phénomène est peut-être lié à une intensification des fontaines de lave au niveau de la bouche éruptive et probablement du débit de la coulée de lave.

Au cours d’un survol en ULM, il a été possible de constater qu’un important panache bleu (SO2) était présent au-dessus de la bouche éruptive et  que cône de scories semblait en cours de fermeture. Les fontaines étaient réduites par rapport aux observations précédentes. Un écoulement principal était visible sur 200 mètres puis disparaissait en tunnel. Deux bouches éphémères étaient ensuite observables après respectivement environ 50 et 100 mètres d’écoulement en tunnel. Le front de lave n’a pas pu être observé.

Source: OVPF.

 —————————————————-

drapeau anglaisThe tremor continues to show strong fluctuations, with a remarkable peak during the evening of May 23rd. The Observatory believes that this phenomenon may be related to an intensification of lava fountains at the eruptive vent and probably the lava flow output.
During a microlight overflight, it was possible to see that a significant blue plume (SO2) was present above the eruptive vent and the cinder cone was about to become closed. The fountains were reduced compared to previous observations. A main flow was visible over 200 meters then disappeared into a tunnel. Two breakouts were then observed about 50 and 100 meters after the tunnel. The lava front could not be observed.

Source: OVPF.

Piton blog_modifié-1

Source:  OVPF.

Laisser un commentaire

Classé dans volcans

Nouvelle piste dans l’Holuhraun (Islande) // New driving track in Holuhraun (Iceland)

drapeau francaisUne nouvelle piste sera balisée cet été à proximité du site de l’éruption dans l’Holuhraun. Elle remplacera l’ancienne route qui a disparu sous la lave.
La conduite hors piste sur la lave de la dernière éruption est strictement interdite, tout comme la conduite hors piste dans toute l’Islande. Toutefois, un chemin de randonnée sera balisé dans le secteur dès que les géologues donneront le feu vert (il y a encore pas mal de gaz dans la région).
Au départ de Drekagil, en passant à côté de l’Askja, puis en allant vers l’ouest à Gæsavötn, il faudra emprunter la route de montagne F910 et ensuite la route sur la Flæður (une route souvent appelée Gæsavatnaleið). Cependant, la lave de l’éruption a recouvert cette route et la Gæsavatnaleið est fermée à la circulation.

Source : Iceland Review.

En cliquant sur ce lien, vous verrez plusieurs cartes de l’Islande dans des contextes différents. Certaines sont assez surprenantes:

http://icelandreview.com/stuff/views/2015/05/23/eleven-cool-iceland-maps-job

 ——————————————-

drapeau anglaisA new road will be marked out this summer close to the site of the Holuhraun eruption. The driving track will replace the old route which has disappeared under the lava.

All off-road driving on the new lava is strictly forbidden, as off-road driving is all over Iceland, but a hiking path will be marked out in the area as soon as geologists allow.

In order to drive from Drekagil, past Askja, and on west to Gæsavötn, one has to drive on mountain route F910 and then the road over Flæður (a route often called Gæsavatnaleið). However, lava from the Holuhraun eruption covered the road and Gæsavatnaleið is currently completely closed.

Source : Iceland Review.

By clicking on this link, you will see several maps of Iceland. Some of them are quite surprising:

http://icelandreview.com/stuff/views/2015/05/23/eleven-cool-iceland-maps-job

Laisser un commentaire

Classé dans Islande, volcans, Voyage

Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion)

drapeau francaisL’activité du Piton de la Fournaise n’a guère évolué au cours des dernières heures .A noter toutefois que le tremor présente des fluctuations avec des phases plus intenses et actives (voir ci-dessous).

L’activité sismique est également comparable à celle des jours précédents avec un certain nombre de séismes volcano-tectoniques qui indiquent que le volcan est toujours sous pression. Selon l’Observatoire, l’apparition d’une nouvelle coulée n’est donc pas à exclure, comme cela s’est déjà produit lors de précédentes éruptions. C’est la raison pour laquelle la Préfecture refuse d’ouvrir l’Enclos, une décision qui contrarie les campagnes de communication pour faire venir les touristes à la Réunion et décourage les agences de voyages, notamment celles spécialisées dans l’organisation de voyages à thème

Néanmoins, pour gérer au mieux l’affluence, les autorités réfléchissent à la manière de sécuriser au mieux le site. En attendant, la pagaille du côté du parking Foc-Foc et les embouteillages interminables sur la route des Sables pourraient prendre une nouvelle dimension en ce long week-end de Pentecôte !

Source : Le Journl de l’Ile.

 ————————————————–

drapeau anglaisActivity at the Piton de la Fournaise has not much changed during the past hours .However, the tremor shows fluctuations with more intense and active phases (see below).
Seismic activity is also comparable to that of the previous days with a number of volcano-tectonic earthquakes that indicate the volcano is still under pressure. According to the Observatory, the emergence of a new lava flow should not be excluded, a phenomenon that already happened in previous eruptions. As a consequence, the prefecture refuses to open the Enclos, a decision that goes against communication campaigns to bring tourists to the Reunion Island and discourages travel agencies.

However, in order to better manage the crowds of visitors, the authorities are considering how to better secure the eruptive site. Meanwhile, the mess at the Foc-Foc parking lot and the endless traffic jams on the Route des Sables could take a new dimension during long Whitsun weekend!

Source : Le Journl de l’Ile.

Piton blog

Source:  OVPF.

Laisser un commentaire

Classé dans volcans

Fuego (Guatemala)

drapeau francaisMême si on en parle peu, l’activité du Fuego est soutenue en ce moment, avec un nombre considérable d’explosions de forte intensité. Le plus souvent, les panaches de cendre atteignent 500-800 mètres au-dessus du cratère. Certaines explosions produisent des ondes de choc qui font vibrer les vitres des maisons jusqu’à 8 km de distance, en particulier sur les versants ouest et sud-ouest, comme dans les localités de Morelia, Panimache et Sangre de Cristo. Des retombées de cendre ont été observées à Panimache, Morelia et Santa Sofía. Les projections incandescentes jaillissent jusqu’à 150 ou 200 mètres de hauteur et on observe des avalanches de blocs dans de nombreuses ravines.

Source : INSIVUMEH.

 ———————————————-

drapeau anglaisEven though little is said about it, activity at Fuego volcano is currently quite high, with a great number of powerful explosions. Ash plumes usually rise 500-800 metres above the crater. Shock waves from some explosions rattle nearby houses on the W and SW flanks, including in Morelia, Panimache, and Sangre de Cristo. Ashfall was reported in Panimache, Morelia, and Santa Sofía. Incandescent material is ejected up to 150-200 metres above the crater and block avalanches descend multiple drainages.

Source: INSIVUMEH.

Fuego blog

Source: INSIVUMEH

Laisser un commentaire

Classé dans Amérique Centrale, volcans

Chaiten (Chili) & Hakone (Japon)

drapeau francaisAvec les derniers événements sur l’Etna, le Kilauea et le Piton de la Fournaise, l’activité des autres volcans a été quelque peu laissée de côté. Pourtant, il ne faudrait pas oublier que certains peuvent représenter une menace pour les zones habitées.

Au Chili, le SERNAGEOMIN indique que le niveau d’alerte du Chaiten a été élevé à la couleur Jaune le 19 mai en raison d’une augmentation de la sismicité. Sept événements hybrides avec une amplitude maximale de M 3,6 ont été détectés sous le Chaitén le 17 mai à une profondeur de 1 km. Un rapport diffusé le 19 mai fait remarquer que la sismicité a légèrement augmenté au cours des derniers mois, avec en particulier une augmentation de la magnitude et de la fréquence des événements longue période, des événements volcano-tectoniques et des événements hybrides. Des anomalies thermiques ont également été détectées sur le complexe de dômes de lave.

Au Japon, l’Agence Météorologique Japonaise indique qu’entre le 14 et le 17 mai la sismicité du Mont Hakone est restée supérieure à la normale. De fortes émissions de vapeur ont également été observées au niveau des sources chaudes. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 5). Selon un article de presse, le sol s’est soulevé de 12 cm entre le 17 avril et le 15 mai dans la zone de sources chaudes d’Owakudani. La déformation a essentiellement eu lieu dans une zone de 200 mètres de diamètre. L’article ajoute que 471 séismes ont été enregistrés le 15 mai. C’est le nombre le plus élevé jamais enregistré dans ce secteur en une journée.
Source: Global Volcanism Network. .

 ———————————————

drapeau anglaisWith the recent events on Mount Etna, Kilauea and the Piton de la Fournaise, activity at some other volcanoes has been left aside. However, one should remember that some of them may be a threat to populated areas.

In Chile, SERNAGEOMIN indicates the alert level for Chaiten was raised to Yellow on May 19th due to an increase in seismicity. Seven hybrid earthquakes with a maximum magnitude of M 3.6 were detected beneath Chaitén on May 17th at a depth of 1 km. A second report on May 19th noted that seismicity had slightly increased during the previous few months, characterized by an increase in magnitude and occurrence of long-period events, volcano-tectonic events, and hybrid events. Thermal anomalies were also detected on the lava dome complex.

In Japan, the Japan Meteorological Agency indicates that between May 14th and 17th seismicity at Hakone remained high. Vigorous steaming from the hot springs was also observed. The Alert Level remains at 2 (on a 5-level scale). According to a news article, the ground level in the Owakudani hot spring area rose 12 cm between April 17th and May 15th. The deformation occurred in an area 200 metres in diameter. The article also noted that 471 earthquakes were recorded on May 15th, the highest number ever recorded there in one day.

Source: Global Volcanism Network.

Laisser un commentaire

Classé dans Amérique du Sud, volcans

100ème anniversaire de l’éruption du Lassen Peak // 100th anniversary of the 1915 Lassen Peak Eruption

drapeau francaisLe 22 mai 1915, une éruption explosive du Lassen Peak (Californie), le volcan actif le plus au sud de la Chaîne des Cascades, a généré une coulée pyroclastique de 6 km de longueur au NE du sommet. Cette Devastated Area fait maintenant partie du Lassen Volcanic National Park. L’éruption a également déversé une pluie de cendre jusqu’à 300 kilomètres vers l’est. Cette éruption explosive a été le point culminant d’une série d’éruptions qui ont eu lieu entre1914 et 1917 sur le volcan. Ce furent les dernières dans les Cascades avant l’éruption du Mont St Helens en 1980.
Voici un bref historique de l’éruption de Lassen Peak
L’éruption a commencé le 30 mai 1914 avec une explosion phréatique au sommet de Lassen Peak. Au cours de l’année suivante, 180 explosions de vapeur ont ouvert un cratère de 300 mètres de diamètre au sommet du volcan. À la mi-mai 1915, l’éruption a pris un autre aspect; un dôme de lave est apparu dans le cratère sommital avant de s’effondrer sur une centaine de mètres sur le flanc ouest, et probablement aussi sur le versant est du volcan. Le 22 mai, une forte éruption explosive a déclenché une coulée pyroclastique qui a dévasté la région jusqu’à 6 km au nord-est du sommet. L’éruption a également entraîné l’apparition de lahars qui ont emprunté la vallée de Lost Creek sur plus de 20 km et provoqué des inondations dans Hat Creek. La colonne éruptive verticale résultant de  cette éruption pyroclastique s’est élevée à une altitude de plus de 9,5 kilomètres et déposé une couche de téphras ponceux jusqu’à 30 km à l’est-nord-est du volcan. Des retombées de cendres fines ont été signalées à Winnemucca au Nevada, à plus de 325 km à l’est de Lassen Peak. D’autres épisodes éruptifs d’intensité variable ont continué jusque vers le milieu de l’année 1917.
Source: USGS.

Vous verrez des photos de l’éruption en cliquant sur ce lien:

http://www.kcra.com/news/captured-moment-in-time-photos-from-lassen-volcano-eruption/33172132

 ————————————————-

drapeau anglaisOn May 22, 1915, an explosive eruption of Lassen Peak, California, the southernmost active volcano in the Cascade Range, produced a pyroclastic flow northeast of the summit that devastated a 6-km swath of the landscape, now called Devastated Area in Lassen Volcanic National Park. The eruption also rained volcanic ash as far away as 300 km to the east. This explosion was the most powerful in a 1914-17 series of eruptions that were the last to occur in the Cascades before the 1980 eruption of Mount St. Helens.

Here is a short history of the Lassen Peak eruption:

The eruptive sequence began on May 30th, 1914 with a phreatic explosion at the summit of Lassen Peak. During the following year, 180 steam explosions blasted out a 300-metre-wide crater at the summit. By mid-May of 1915, the eruption changed in character; a lava dome appeared in the summit crater and subsequently flowed about 100 metres over the west and probably over the east crater walls. On May 22nd, an explosive eruption produced a pyroclastic flow that devastated an area as far as 6 km northeast of the summit. The eruption also generated lahars that traveled more than 20 km down Lost Creek and floods that went down Hat Creek. A vertical eruption column resulting from the pyroclastic eruption rose to an altitude of more than 9.5 km and deposited a lobe of pumiceous tephra that can be traced as far as 30 km to the east-northeast. The fall of fine ash was reported as far away as Winnemucca, Nevada, more than 325 km east of Lassen Peak. Intermittent eruptions of variable intensity continued until about the middle of 1917.

Source : USGS.

You will see photos of the eruption by clicking on this link:

http://www.kcra.com/news/captured-moment-in-time-photos-from-lassen-volcano-eruption/33172132

Voici une petite galerie de photos du Lassen Peak et de ses environs immédiats // Here is a photo gallery showing Lassen Peak and its surroundings:

Lassen 01

Lassen 02

Lassen 03

Lassen 04

Lassen 05

Lassen 06

Lassen 07

Lassen 08

Lassen 09

Lassen 10

Photos:  C.  Grandpey

2 commentaires

Classé dans Cascades, Photo, volcans

« Mémoires Volcaniques » renaît de ses cendres !

L’ouvrage « Mémoires Volcaniques » écrit conjointement par Jacques Drouin et Claude Grandpey et initialement sorti en 2003 aux Editions Séquoia est à nouveau disponible.

Les personnes qui désirent se plonger dans ces contes et légendes où Vulcain côtoie la déesse Pélé peuvent commander le livre directement auprès des auteurs. Le prix est de 17 euros  + 4 euros de frais d’envoi en France métropolitaine (pour l’outre-mer et l’étranger, nous contacter).

Jacques Drouin : jacquesdrouin@sfr.fr

Claude Grandpey : grandpeyc@club-internet.fr

Couverture-Mémoires-volcani

Laisser un commentaire

Classé dans Livre, Photo, volcans

Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion): Eruption et tourisme

drapeau francaisFortement handicapé, pour ne pas dire sinistré, par la crise du requin, le tourisme réunionnais pourrait connaître un second souffle grâce à l’éruption de Piton de la Fournaise. Avec la perspective d’une éruption qui se dessinait depuis plusieurs semaines, les responsables de l’Ile de la Réunion Tourisme (IRT) ont contacté les compagnies aériennes afin qu’elles mettent en place des tarifs promotionnels pour inciter les touristes à venir sur l’île. C’est ainsi qu’une compagnie propose un tarif de 695 euros TTC au départ de Paris jusqu’au 31 mai avec un retour au plus tard le 18 juin.

De plus, une campagne d’affichage en France métropolitaine devrait inciter nos compatriotes à visiter cette île superbe.

L’IRT est également intervenu auprès de la préfecture afin que l’on puisse mettre en place dans les meilleurs délais un point d’observation suffisamment proche de l’éruption.

Il existe bien sûr un risque : celui que l’éruption s’achève avant que les touristes arrivent ! Cette mésaventure est arrivée à l’un de mes amis qui est parti de Paris le lundi alors que la lave coulait sur les pentes du Piton de la Fournaise…et elle ne coulait plus quand il est arrivé à la Réunion !

Source : Journal de l’Ile.

L’Observatoire n’a pas diffusé de bulletin hier. Il faut donc se rabattre sur les informations données par le Journal de l’Ile. Il semblerait que l’éruption soit stable mais que la lave avance peu. Il est donc  peu probable qu’elle atteigne la route ou l’Océan Indien comme certains le croyaient au début de l’éruption. Les émissions de dioxyde de soufre sont relativement importantes et la préfecture a émis un bulletin de vigilance invitant les personnes vulnérables à limiter leurs activités physiques et sportives intenses.

Selon les habitants de la Réunion, la meilleure solution pour aller admirer l’éruption est de se garer au parking Foc Foc du GR.R2 (2km avant d’arriver au Pas de Bellecombe). Compter 1h30 aller et 1h30 retour pour parcourir les 6 km jusqu’au Piton de Bert depuis le parking.

Voici une belle vidéo de l’éruption. Merci à François Martel-Asselin de l’avoir mise en ligne sur le site du Journal de l’Ile:

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=QzCLoqE_mo8

 ————————————————-

drapeau anglaisSeverely stricken by the shark crisis, tourism on Reunion Island could experience a boom with the eruption of Piton de la Fournaise. With the prospect of an eruption over the past several weeks, officials of Reunion Island Tourism (IRT) have contacted airlines and incited them to introduce special rates to encourage tourists to visit the island. Thus, a company offers a price tag of 695 euros from Paris until May 31st with a return on June 18th at the latest
In addition, a poster campaign in France should encourage our countrymen to visit this beautiful island.
IRT also spoke to the prefecture so that they can rapidly  implement a close observation point of the eruption.
There is of course a major risk: The eruption might end before the tourists arrive! This is what happened to a friend of mine who left Paris on Monday when lava was still flowing down the slopes of the Piton de la Fournaise … and it had stopped flowing when he arrived at the Reunion!

Source: Journal de l’Ile.

Meantime, the eruption is going on in a stable way but the lava does not really move forward. It is unlikely it will reach the road or the Indian Ocean. SO2 emissions are elevated and the Prefecture invites vulnerable people to limit their intense physical activities.

The best solution to go and see the eruption is to park your car in the Foc-Foc parking lot (2 km before the Pas de Bellecombe). Then, you’ll have to walk about 1h30 mn one way to reach the Piton de Bert (6 km from the parking).

Here is a nice video of the eruption. Many thanks to François Martel-Asselin for inserting it on the website of the Journal de l’Ile:

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=QzCLoqE_mo8

Laisser un commentaire

Classé dans Non classé

Turrialba (Costa Rica): Extension de la zone d’évacuation

drapeau francaisEn raison des fréquentes explosions du Turrialba, la Commission Nationale d’Urgence du Costa Rica (CNE) a étendu la zone d’évacuation autour du volcan de 2 km à 5 km.
Cette zone devrait être maintenue en place au moins une semaine, pendant que les volcanologues décident s’il est nécessaire ou non d’évacuer définitivement la région. La décision d’étendre la zone d’évacuation est due, en partie, à la présence de trois écoles dans un rayon de 5 kilomètres du volcan.
Lundi, lorsque l’ordre d’évacuation a été décidé, le Turrialba a connu 5 séquences éruptives en début de matinée, ce qui a entraîné des retards pour plusieurs vols. Il a continué de cracher gaz et de cendre pendant l’après-midi.
Comme je l’ai écrit auparavant, les volcanologues s’attendent à ce que les éruptions deviennent plus fréquentes et plus violentes dans les prochains mois.
La couleur du niveau d’alerte est maintenue au Jaune.

Source: The Tico Times.

 ————————————————

drapeau anglaisDue to the frequent explosions at Turrialba volcano, Costa Rica’s National Emergency Commission (CNE) has extended the evacuation zone surrounding the volcano from 2 kilometres to 5 kilometres.

The zone is expected to be kept in place at least a week while volcanologists determine whether or not to permanently evacuate the area. The decision to expand the evacuation zone was due, in part, to the presence of three schools within 5 kilometres of the volcano.

On Monday, when the evacuation order was handed down, Turrialba erupted five times in the early morning, delaying several flights. It continued to spew gas and ash into the afternoon.

As I put it before, volcanologists expect that the eruptions will become more frequent and violent in the coming months.

The colour of the alert level is kept at Yellow.

Source: The Tico Times.

Laisser un commentaire

Classé dans Amérique Centrale, volcans

Nishino-shima (Japon): Un futur laboratoire naturel // A future natural lab

drapeau francaisL’activité éruptive continue sur Nishino-shima qui est apparue à la surface de la mer en novembre 2013. Située à un millier de kilomètres au sud de Tokyo, la nouvelle île couvre désormais 2,46 kilomètres carrés. Les scientifiques pensent qu’elle va leur offrir une occasion unique d’étudier les premiers balbutiements de la vie sur une terre stérile.
L’ancienne île Nishino-shima, ne mesurait que 0,22 kilomètres carrés. Elle hébergeait des colonies d’oiseaux jusqu’à ce que l’éruption les fasse fuir. Un petit nombre reste malgré tout accroché à la seule parcelle de l’ancienne île encore visible où ils font leurs nids parmi les plantes couverte de cendre volcanique.
La nouvelle île Nishino-shima présente actuellement dans sa quasi-totalité une surface de roche nue, fruit du refroidissement de la lave, mais les scientifiques affirment qu’elle regorgera de vie végétale, et peut-être même animale. Elle deviendra alors un véritable «laboratoire naturel».
Lorsque l’activité éruptive se sera calmée, les premiers éléments de la vie apparaîtront, avec l’arrivée de plantes apportées par les courants océaniques, ou bien attachées aux pattes des oiseaux. Les excréments des oiseaux de mer, les plumes laissées sur place, les morceaux de nourriture régurgités et les cadavres en décomposition finiront par former un sol riche en éléments nutritifs qui offrira un terrain fertile pour les graines transportées par le vent, ou apportées sur l’île dans le système digestif des oiseaux qui la survoleront.
Nishino-shima devrait suivre la même évolution que Surtsey qui est apparue en 1963, à une trentaine de kilomètres de la côte islandaise. Depuis qu’ils ont commencé à étudier l’île en 1964, les scientifiques ont observé l’arrivée de graines transportées par les courants océaniques, l’apparition de moisissures, de bactéries et de champignons, suivie en 1965 par la première plante vasculaire. En 2004, le nombre de plantes vasculaires atteignait 60, avec 75 bryophytes, 71 lichens et 24 champignons. 89 espèces d’oiseaux ont été enregistrées à Surtsey, dont 57 qui se reproduisent ailleurs en Islande. L’île de 141 hectares abrite également 335 espèces d’invertébrés.
Cependant, la colonisation de Nishino-shima par les plantes et les oiseaux pourrait ne pas être aussi rapide qu’à Surtsey. En effet, l’île se trouve loin de la partie continentale du Japon et de la chaîne d’îles Ogasawara. Cela limitera probablement le nombre d’espèces d’oiseaux et, avec elles, les graines susceptibles de se déposer sur Nishino-shima.
Source: The Japan Times.

 ————————————————

drapeau anglaisEruptive activity is going on at Nishino-shima that emerged above the waves in November 2013. Located about 1,000 kilometres south of Tokyo, the new island now covers 2.46 square kilometres. Scientists think it will offer them a rare opportunity to study how life begins to colonise barren land.

The old Nishino-shima, measuring just 0.22 square kilometres, was home to bird colonies until the eruptions scared them away. A small number have clung on to the only patch of the old island that is still visible, making their nests among ash-covered plants.

The new Nishino-shima is currently almost all bare rock, formed from cooling lava, but scientists say it will one day be humming with plant – and possibly animal – life, as nature moves in to what is being called a « natural laboratory ».

After the volcanic activity calms down, the first elements of life first will be the arrival of plants brought by ocean currents and attached to birds’ feet. Those seabirds’ excretan, along with their dropped feathers, regurgitated bits of food and rotting corpses, will eventually form a nutrient-rich soil that offers fertile ground for seeds carried by the wind, or brought in the digestive systems of overflying birds.

Nishino-shima is expected to follow the same evolution as Surtsey which emerged in 1963, around 30 kilometres from the coast of Iceland. Since they began studying the island in 1964, scientists have observed the arrival of seeds carried by ocean currents, the appearance of moulds, bacteria and fungi, followed in 1965 by the first vascular plant. By 2004, vascular plants numbered 60, together with 75 bryophytes, 71 lichens and 24 fungi. 89 species of birds have been recorded on Surtsey, 57 of which breed elsewhere in Iceland. The 141-hectare island is also home to 335 species of invertebrates.

However, Nishino-shima might not be quite as quick as Surtsey to establish itself as a teeming wildlife haven. It is a long way from mainland Japan and not too close to its neighbours in the Ogasawara island chain, which limits the number of species of birds and seeds that will make it that far.

Source : The Japan Times.

Nishinoshima-blog

Nishino-shima le 27 avril  (Crédit photo : Japan Coast Guard)

Laisser un commentaire

Classé dans volcans