Tungurahua & Reventador (Equateur)

drapeau francaisAu vu des derniers bulletins de l’Institut Géophysique, il semble que le Tungurahua traverse en ce moment une période plus calme, même si l’activité est qualifiée de « modérée à haute ». A noter un événement volcano-tectonique ressenti par la population au cours de la matinée d’hier, à 6 km de profondeur. On observe essentiellement des panaches de vapeur et de cendre (voir capture d’écran ci-dessous) qui montent jusqu’à environ 500 mètres au-dessus du cratère. S’agissant de la sismicité, on enregistre en moyenne 70-90 événements longue période chaque jour, ainsi que quelques épisodes de tremor de faible amplitude.

L’activité du Reventador est également considérée comme « modérée à haute », même si aucun événement majeur n’a été observé ces derniers jours. Les sismographes enregistrent en moyenne 20 -40 événements longue période chaque jour ainsi que quelques explosions. Comme pour le Tungurahua, la couverture nuageuse empêche souvent de faire de bonnes observations.

 —————————————–

drapeau anglaisJudging from the Geophysical Institute’s latest reports, it seems that Tungurahua is going through a quieter period, even if activity is said to be “moderate to high”. A volcano-tectonic event felt by the population was recorded yesterday morning at a depth of 6 km. One can mainly observe vapour and ash plumes (see screenshot below) which rise up to about 500 metres above the crater. As regards seismicity, an average of 70-90 LP events are recorded every day, as well as some episodes of low amplitude tremor.
Activity at Reventador is also considered as “moderate to high”, even if no major event was observed these last days. Seismographs register an average of 20 – 40 LP events every day as well as some explosions. Like Tungurahua, the cloud cover often prevents from making good observations.

Tungu-blog

Le sommet du Tungurahua vu par la webcam de l’IGEPN entre deux passages nuageux.

Report This Post

Laisser un commentaire

Classé dans Amérique du Sud, volcans

De moins en moins de neige à Crater Lake (Oregon) // Less and less snow at Crater Lake (Oregon)

drapeau francaisLe parc national de Crater Lake est connu pour être l’un des lieux habités les plus enneigés d’Amérique du Nord, avec une moyenne de 14 mètres de neige par an. Il faut pourtant se mettre à l’évidence : le seul parc national de l’Oregon a perdu progressivement sa neige emblématique au cours des huit dernières décennies.
Les hauteurs de neige ont été répertoriées depuis 1931 au Visitor’s Center à 1935 mètres d’altitude. La quantité de neige a diminué lentement, avec une perte annuelle moyenne de plus de 2,50 mètres entre 1931 et 2013.
Pendant les années 1930, 40 et 50, Crater Lake a reçu en moyenne 15,62, 15,82 et 14,50 mètres de neige chaque hiver.  Entre 2000 et 2013, cette moyenne n’est plus que de 11,70 mètres.
Les pertes ne sont toutefois pas régulières. Les années 1990 à 2000 ont vu une petite hausse par rapport aux autres décennies, et la baisse de 1970 à 2013 est limitée.
Les données ci-dessus ne tiennent pas compte de la saison actuelle, la quatrième plus mauvaise jamais enregistrée et qui représente 43 % de la normale jusqu’au 18 avril. Aucune donnée ne couvre les années de la Seconde Guerre mondiale. Avant 1930, la station météorologique a changé de place et a connu des altitudes différentes ; elle n’est donc pas fiable pour suivre les données météorologiques dans le parc à cette époque.

Source : StatesmanJournal.com.

 ———————————————-

 drapeau anglaisCrater Lake National Park is known as one of the snowiest inhabited place in North America, with an average 14 metres of annual snowfall. However, Oregon’s only national park has been gradually losing its iconic snow for the past eight decades.

Data on snow levels have been kept at theVisitor’s Center (1935 metres a.s.l.) going back to 1931. The amount of snow has slowly declined, with the yearly average dropping by more than 2.5 metres between 1931 and 2013.

During the 1930s, ’40s and ’50s, Crater Lake averaged 15.62, 15.82 and 14.50 metres of seasonal snowfall, respectively. By 2000 to 2013, the average was 11.70 metres.

The numbers aren’t a straight line down. The 1990 to 2000 years saw a small spike compared with surrounding decades, and the decline from 1970 to 2013 is limited.

But park officials say they’re preparing for a future with less snow overall.

The data doesn’t take into account the current season, the fourth-worst on record and 43% of normal as of April 18th. The data also is missing four seasons in the 1940s due to World War II. Prior to 1930, the weather station was shuffled between lower and higher locations and is not considered reliable to track weather data at Crater Lake National Park.

Source : StatesmanJournal.com.

Crater-Lake-blog

Crater Lake et Wizard Island  (Photo:  C.  Grandpey)

Report This Post

Laisser un commentaire

Classé dans Cascades, Environnement, volcans, Voyage

L’Erta Ale comme l’Everest?

S’agissant de la saleté, l’Erta Ale et le Dallol seraient-ils en train de suivre la même voie que les sommets de l’Himalaya ? C’est ce que laisse entendre le communiqué que vient de m’adresser un ami qui s’est rendu en Ethiopie en février 2014. Voici en substance ce qu’il m’écrit :

« Par rapport à 2007 j’ai trouvé le Dallol  desséché avec forte réduction de la surface des aspects hydrothermaux. Heureusement, il y a encore à voir mais c’est restreint. Le pire, c’est maintenant le tourisme de masse. Au pied, là où nous avions bivouaqué sur les plaques de sel, maintenant c’est un parking. Le sol est poli comme du marbre de cimetière ; impossible de savoir que c’est du sel. Par contre Dallol, en haut et en bas, est un régal de bouteilles plastique. A l’Erta Ale, il y a 25 “habitations” au raz de la falaise de la caldera. Là où on bivouaquait à 40 mètres du bord, c’est maintenant une décharge et des WC à ciel ouvert. Inouï  !!  Berk ! »

L’Erta Ale n’est pas non plus une benne à ordures. Y jeter un sac de détritus comme le fait le touriste de cette vidéo n’est pas forcément le geste le plus intelligent!

http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=kq7DDk8eLs8

Pour ce qui est de la sécurité, la zone ne semble pas encore sécurisée si l’on se réfère au communiqué du Ministère des Affaires Etrangères :

1 – Tout déplacement dans la zone du Erta Ale reste formellement déconseillé compte tenu des risques très élevés qui perdurent. Outre le risque criminel qui ne peut être écarté, les conditions extrêmes et l’impossibilité d’assurer une évacuation correcte en cas d’accident rendent cette région particulièrement dangereuse.

2 – La zone du Dallol présente des risques moins élevés mais exige d’être abordée avec de très grandes précautions. Elle est déconseillée sauf raisons impératives. Tout déplacement dans cette région s’effectue aux risques et périls des visiteurs.

Vous trouverez plus de détails en cliquant sur ce lien :

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays/ethiopie-12309/

Je pense que les responsables d’agences de voyages liront cette note et il serait intéressant d’avoir confirmation ou infirmation de ce qu’écrit mon ami à propos de la saleté du site qui, à mon avis, ne mérite pas ce qu’il décrit.

S’agissant de la sécurité, un très cher ami a laissé la vie en Ethiopie au cours d’un voyage à l’Erta Ale il y a plusieurs années et je ne peux que confirmer ce qu’écrit le Ministère des Affaires Etrangères en matière d’évacuation sanitaire. Malheureusement, un tel drame n’arrive pas qu’aux autres.

Dallol-blog

(Photo:  Wikipedia)

Report This Post

3 commentaires

Classé dans Environnement, volcans, Voyage

Ubinas (Pérou): Evacuation des animaux // Evacuation of llamas and alpacas

drapeau francaisEn raison de l’intensification d’activité de l’Ubinas, les autorités péruviennes ont organisé le déplacement de 28 000 alpagas et lamas qui vivent autour du volcan. Les explosions ont été fréquentes au cours des dernières semaines. L’une d’elles dimanche dernier a envoyé un panache de cendres à 5500 mètres de hauteur. Les pâturages sont maintenant couverts de cendre de sorte que les animaux ne sont plus en mesure de paître en toute sécurité. Le Ministère de l’Agriculture envoie les camélidés vers des zones plus sûres situées plus bas dans la montagne.

100 familles ont été évacuées de Moquegua et Arequipa vers des abris temporaires et 40 personnes ont été traitées pour des conjonctivites, des problèmes respiratoires et les problèmes digestifs.

Le Ministère de l’Agriculture prévoit de distribuer 60 tonnes de fourrage pour les animaux, auxquelles viendront s’ajouter 20 tonnes fournies par le gouvernement régional de Moquegua.
Source: Hispanically Speaking News// Fox News Latino.

 ———————————————

drapeau anglaisDue to the increasing activity of Ubinas, Peruvian authorities have organized the moving of 28,000 alpacas and llamas that live around the volcano. Explosions have been frequent during the past weeks. One of them last Sunday sent an ash plume up to 5,500 metres. Pastures are now covered with ash so that the animals are no longer able to graze safely. The Agriculture Ministry is prepared to move the camelids to safer areas lower down the mountains.

100 families have been evacuated from Moquegua and Arequipa to temporary shelters and 40 people have been treated for conjunctivitis, respiratory problems and stomach illness.

The Agriculture Ministry plans to distribute 60 tons of feed for the animals, while the Moquegua regional government will come up with an additional 20 tons.

Source: Hispanically Speaking News// Fox News Latino.

Lama-blog

Lama de l’altiplano  (Photo:  C.  Grandpey)

Report This Post

Laisser un commentaire

Classé dans Amérique du Sud, volcans

Popocatepetl (Mexique): Activité stable

drapeau francaisL’activité est relativement stable sur le Popocatepetl. La sismicité révèle des émissions continues de vapeur et de gaz auxquelles de mêle parfois un peu de cendre. Des explosions se produisent de temps à autre avec des projections incandescentes jusqu’à une centaine de mètres de distance. L’incandescence est parfois visible la nuit. Toutes ces observations laissent supposer qu’un dôme continue à se former à l’intérieur du cratère et qu’il est régulièrement pulvérisé par la pression des gaz. Le niveau d’alerte est maintenu à la couleur Jaune, Phase 2.

Source : CENAPRED.

 ———————————————

drapeau anglaisActivity is quite stable at Popocatepetl. Seismicity indicates continuous emissions of water vapour, gas, and occasional small amounts of ash. Occasional explosions eject incandescent material 100 metres or so from the crater. Incandescence is sometimes visible at night. All this suggests that a lava dome is still growing within the crater and regularly destroyed by gas pressure. The alert level remains at to Yellow, Phase Two.

Source: CENAPRED.

Popo-avril

Emissions de vapeur au sommet du Popocateptl vues par la webcam du CENAPRED.

 

Report This Post

Laisser un commentaire

Classé dans Amérique Centrale, volcans

Nicaragua: Pas de risque éruptif? // Nicaragua: No eruptive risk?

drapeau francaisAprès la série de séismes qui a frappé le Nicaragua au cours de la semaine passée et les craintes que certains volcans puissent se réveiller, les autorités nicaraguayennes ont déclaré qu’”il n’y a aucune preuve scientifique” d’une éruption imminente du Momotombo et de l’Apoyeque malgré l’activité sismique récente enregistrée le long des lignes de failles.
Dans un rapport publié par la Sécurité Civile du Nicaragua ( SINAPRED ), une équipe d’experts nationaux et étrangers a indiqué que l’activité sismique actuelle “pourrait conduire à des scénarios futurs d’activité volcanique” au nord de Managua, mais qu’il n’y avait aucune preuve d’une éruption immédiate.
Les scientifiques font remarquer qu’il n’y a pas de modification de la qualité de l’eau dans les cratères des volcans et dans les puits à proximité. On ne relève pas non plus d’émissions de dioxyde de soufre, et pas de changement dans la morphologie des volcans, ce qui signifie qu’une éruption est peu probable à court terme.
Cependant, le rapport indique que l’augmentation spectaculaire de l’activité sismique de la semaine dernière ressemble fortement aux “centaines de séismes” qui ont précédé l’éruption du volcan Cerro Negro en 1999.
Le rapport du SINAPRED indique que l’activité sismique entre le Momotombo et l’Apoyeque semble diminuer, mais les autorités n’excluent pas la possibilité de nouvelles répliques avec des magnitudes entre M 5 et M 6.
Les scientifiques ont déclaré que l’activité sismique avait eu lieu le long d’une ligne de failles de 20 km au nord de Managua, entre Nagarote et Mateare, région qui a subi le plus gros des dégâts du tremblement de terre de M 6,2 le 10 Avril dernier.
Les scientifiques ont également pris en compte la récente “déformation” de la berge du lac de Managua, qui a fait reculer l’eau dans le lac. Ils disent continuent à étudier la situation mais pensent que c’est “un aspect secondaire de l’importante activité sismique dans la région.” Le rapport indique que les températures moyennes de l’eau du lac sont considérées comme normales et que la hausse des températures évoquée précédemment pourrait être due à la présence de sources chaudes dans différentes parties du lac.
Le rapport recommande de maintenir le Nicaragua en état d’alerte et recommande à l’Institut Nicaraguayen d’Etudes Territoriales (INETER) d’”intensifier le travail de recherche pour aboutir à une meilleure connaissance des risques sismiques.”

Source : Nicaragua Dispatch.

 ————————————————-

drapeau anglaisAfter the series of earthquakes around Nicaragua over the past week and the fears that some of the volcanoes in the country might erupt, Nicaraguan authorities said “there’s no scientific evidence” of a pending eruption of Momotombo and Apoyeque volcanoes despite recent earthquake activity along nearby fault lines.

In a report released by Nicaragua’s Disaster Response Agency (SINAPRED), a team of national and foreign experts say the current seismic activity “could lead to future scenarios of volcanic activity” north of Managua, but there’s no evidence of an immediate eruption.

The scientists say there’s no variation to the water quality in the volcanic craters and nearby wells, no emission of sulfur dioxide, and no change to the structure of volcanoes, which means an eruption is unlikely to occur in the short term.

However, the report says the dramatic increase in seismic activity over the past week is similar to the “hundreds of earthquakes” that preceded the 1999 eruption of Cerro Negro volcano.

The SINAPRED report says seismic activity between Momotombo and Apoyeque appears to be diminishing, but authorities are not ruling out the possibility of additional aftershocks with magnitudes between M 5 and M 6.

Scientists said the current earthquake activity has occurred along a 20-km fault line north of Managua, between Nagarote and Mateare, which suffered the brunt of the damage from the M 6.2 quake on April 10th.

Scientists also note the recent “deformation” of the coastline of Lake Managua, which caused the water to recede in the lake. They say they’re investigating the matter, but think it’s “secondary to the high amount of seismic activity in the region.” The report says the overall water temperatures in the lake are considered normal, and said earlier claims of rising temperatures could be due to natural hot springs found in different parts of the lake.

The report recommends that Nicaragua remain on high alert and is calling on the Nicaraguan Institute of Territorial Studies (INETER) to “significantly increase their investigations to generate better knowledge of the seismic risks.”

Source : Nicaragua Dispatch.

Momotombo-blog

Le Momotombo et le lac de Managua (Crédit photo: Wikipedia)

Report This Post

Laisser un commentaire

Classé dans Amérique Centrale, volcans

Cinq volcans du Kamchatka! // Five Kamchatka volcanoes!

drapeau francaisLa NASA a mis en ligne les photos de cinq volcans du Kamtchatka prises le 14 Avril par Landsat 8 lors d’un passage du satellite au-dessus de la péninsule: Shiveluch, Klyuchevskoy, Bezymianny, Kizimen et Karymsky.
http://earthobservatory.nasa.gov/IOTD/view.php?id=83502

En ce qui concerne l’activité, le niveau d’alerte du Shiveluch est Orange. Le dôme continue à croître. Des explosions modérées avec émissions de cendre, activité fumerollienne, incandescence au niveau du dôme et avalanches pyroclastiques accompagnent ce processus.
Le niveau d’alerte est également Orange pour le Karymsky où on enregistre une activité sismique modérée. L’activité strombolienne et vulcanienne modérée continue. Les données satellitaires montrent une faible anomalie thermique sur le volcan.
Source: KVERT.

 —————————————————-

drapeau anglaisNASA has released the photos of five Kamchatka volcanoes taken on April 14th by Landsat 8 during a single satellite pass: Shiveluch, Klyuchevskoy, Bezymianny, Kizimen and Karymsky.

http://earthobservatory.nasa.gov/IOTD/view.php?id=83502

As far as activity is concerned, the alert level for Shiveluch is Orange. A growth of the lava dome continues. Moderate ash explosions, fumarolic activity, incandescence of the dome and hot avalanches accompany this process.

The alert level is Orange for Karymsky as well. Moderate seismic activity is recorded. Strombolian and moderate vulcanian activity continues. Satellite data show a weak thermal anomaly over the volcano.

Source: KVERT.

Shiveluch-blog

Crédit photo:  NASA.

Report This Post

Laisser un commentaire

Classé dans Kamchatka, Photo, volcans

La coulée de lave Kahauale`a 2: Une menace pour Puna? // Is the Kahauale`a 2 lava flow a threat to Puna?

drapeau francaisL’éruption du Kilauea continue sans changement significatif. Les spatter cones dans la partie NE du cratère du Pu’uO’o continuent d’alimenter la coulée Kahauale` 2. L’image satellite la plus récente acquise le 9 avril montre que le front actif se trouve à 8.3 km au NE du Pu’u’O’o.
Certains habitants du district de Puna commencent à être inquiets et aimeraient savoir comment la coulée de lave se comportera à l’avenir. L’un d’eux a déclaré : “Heureusement, nous avons parlé à la déesse (Pélé) et elle pourra peut-être la faire se diriger dans une autre direction.” Selon Jim Kauahikaua, scientifique responsable du HVO, “la lave n’a pas beaucoup progressé depuis l’année dernière.”
Indépendamment de sa vitesse d’escargot, la coulée de lave est considérée comme une menace potentielle. Lors d’une réunion jeudi dernier à Mountain View, les autorités ont rencontré des habitants du district de Puna. La principale question était de savoir si la lave présentait un danger pour les maisons. Les scientifiques du HVO et les responsables de la Protection Civile indiquent que la coulée Kahauale’a 2 ne représente pas une «menace imminente» pour les biens. La préoccupation immédiate est de savoir quel effet la lave peut avoir sur la forêt dans la zone de la réserve naturelle Kahauale’a où elle se trouve actuellement. Elle pourrait faire naître des feux de broussailles accompagnés de nuages de fumée. En plus de la coulée de lave et de l’éruption, ces facteurs environnementaux pourraient constituer un danger pour la communauté.
Comme avec n’importe quelle coulée de lave du Kilauea, on peut toujours craindre le pire. Pour les habitants de Puna, si la lave venait à recouvrir la route 130, ce serait un sérieux problème. Si elle coulait jusqu’à l’océan, Puna serait totalement isolée. Les gens devraient prendre la voie des airs pour y accéder.
Source : KITV.COM.

——————————————–

drapeau anglaisThe eruption of Kilauea continues without any significant changes. The northeast spatter-cone complex within Pu’uO’o Crater continues to feed the Kahauale`a 2 lava flow. The most recent satellite image acquired on April 9th showed the active tip of the flow at 8.3 km NE from Pu`u `O`o.

Some residents who live in the Puna District are getting anxious and would like to know how the lava flow will behave in the future. Said one resident: “Hopefully we talk to the goddess (Pele) and maybe she might just wash it the other way.” According to Jim Kauahikaua, scientist-in-charge at the HVO, “it hasn’t really advanced much since late last year.”
Regardless of its snail-paced progress, the lava flow is seen as a potential menace. During a meeting last Thursday in Mountain View, officials met with Puna District residents. The most pressing question was whether the lava poses a danger to the homes. HVO scientists and Civil Defence authorities indicate that the Kahauale’a 2 flow does not represent an “imminent threat” to property. The immediate concern is what the lava may do to forest in the Kahauale’a Natural Reserve Area, where the flow is currently located. It could pose a brush fire hazard as well as the smoke conditions. In addition to the lava flow and eruption, those environmental factors could pose a hazard to the community.
However, as with any lava flow from Kilauea, there’s always a worst-case scenario. For residents of Puna, having Highway 130 resurfaced by the lava flow would be a very big deal.
If it went all the way to the ocean, Puna would be totally isolated, totally cut off. People would have to fly in to get in there.

Source: KITV.COM.

Coulée-Kilauea

La lave continue à avancer lentement dans la forêt au NE du Pu’uO’o

(Crédit photo: HVO)

Report This Post

Laisser un commentaire

Classé dans Hawaii, volcans

Ubinas (Pérou): Evacuation de la population

drapeau francaisLes autorités péruviennes ont ordonné l’évacuation préventive de 4 000 personnes à Querapi, près de l’Ubinas qui a émis des panaches de cendre atteignant 4 kilomètres de hauteur. L’activité du volcan, qui avait augmenté cette semaine avec plusieurs explosions d’intensité faible à modérée et des nuages ​​de cendre, a atteint sa plus forte intensité aujourd’hui. Le gouvernement a déclaré l’état d’urgence dans les provinces voisines.
L’agence de presse Andina rapporte les propos du Ministre de l’Agriculture qui a déclaré qu’il faudrait trois jours à partir de ce jeudi pour déplacer les habitants vers deux districts du sud avec leurs 30 000 moutons, vaches, chevaux, ânes et autres animaux.
Le Ministère de la Santé péruvien précise qu’une quarantaine de personnes se sont plaintes d’inflammations des yeux et de l’estomac provoquées par les retombées de cendre de l’Ubinas depuis le 29 Mars.
Source: Presse péruvienne.

 ——————————————

drapeau anglaisPeruvian authorities have ordered the preventative evacuation of 4,000 people in Querapi near the Ubinas volcano, which has been spouting ash clouds up to 4 kilometres high. The volcano’s activity increased this week, with several small to moderate explosions and ash clouds culminated with today’s violent ones. The government declared a state of emergency in nearby provinces.

The Andina state news agency quotes the Agriculture Minister as saying it will take three days Thursday to move the residents of two southern districts and their 30,000 sheep, cows, horses, burros and other animals.

Peru’s health ministry says about 40 people have complained of eye inflammation and stomach problems from ash that has been falling from Ubinas since March 29th.

Source: Peruvian press.

Report This Post

Laisser un commentaire

Classé dans Amérique du Sud, volcans

Eyjafjallajökull: L’art … et l’argent !

drapeau francaisIl suffit que j’évoque l’Eyjafjallajökull  pour qu’il fasse l’objet d’un nouvel article dans la presse! C’est ainsi que l’on apprend qu’une nouvelle montre va rendre hommage au volcan islandais qui a mis en rade des milliers de passagers aériens en 2010.

Le fabricant helvétique RJ-Romain Jerome vient de donner naissance à l’Eyjafjallajöjull-Evo, une montre qui présente un boîtier de 43 mm en acier PVD noir imaginé par Daniel Haas. A l’intérieur, le cadran évoque la pierre de lave tandis que les aiguilles rappellent les avions cloués au sol. Humour suisse ? La montre s’attachera à votre poignet grâce à un bracelet noir en peau d’alligator. Elle sortira en série limitée de 99 pièces. Vous pourrez l’acquérir pour 13950 francs suisses, soit environ 11500 euros.

 Montre-01

Personnellement, même si la montre est belle et si j’aime les volcans, je ne suis pas disposé à investir une telle somme dans une montre. Quoi qu’il en soit, ce n’est pas la première fois qu’une montre est dédiée aux volcans. Il y a quelques années, la firme Swatch a sorti en série limitée une montre très originale montrant le Vésuve, avec un bracelet en couleur évoquant la Campanie. J’ai réussi à acheter cette montre….pour quelques dizaines de francs seulement à l’époque !

 Montre-02

 ——————————————–

drapeau anglaisI had barely written the previous note about Eyjafjallajökull, when I found another press item revealing that a new watch would pay homage to the Icelandic volcano that stranded thousands of air passengers in 2010.

Swiss watch-maker RJ-Romain Jerome has just designed the Eyjafjallajökull-Evo, boasting a 43mm black PVD-coated steel case designed by Daniel Haas. Inside, the base of the dial features lava stone, with the tips of the minute and hour hands designed to look like grounded aircraft. Swiss humour? The watch also shows a black alligator leather strap. It comes in a limited edition of 99 pieces and is priced at CHF 13,950 (approximately 11,500 euros).

Source : Times Live.

Personally, whatever the design of the watch and my love for volcanoes, I’m not ready to invest this amount of money in a watch. Anyway, it is not the first time a watch has been dedicated to volcanoes. A few years ago, the Swatch Company produced a limited number of a very nice watch showing Mount Vesuvius with a strap showing scenes of Campania. I managed to get one of these …for a few ten francs at the time!

Report This Post

Laisser un commentaire

Classé dans Islande, Loisirs, Shopping, volcans