Les ondes de choc du Tavurvur (Papouasie-Nouvelle-Guinée) // The shockwaves of Tavurvur (Papua-New-Guinea)

drapeau francaisEn cliquant sur le lien ci-dessous, vous aurez accès à une vidéo très intéressante tournée lors de l’éruption du Tavurvur (Papouasie-Nouvelle-Guinée) en août dernier (voir mes notes des 29 et 30 août 2014). La vidéo a été réalisée à partir d’un bateau et montre une onde de choc et le bang qui l’a accompagnée.
Le processus d’une onde de choc est assez facile à comprendre: L’air est instantanément compressé puis décompressé en rayonnant vers l’extérieur, avec une phase instantanée de réchauffement, puis de refroidissement. C’est le refroidissement qui provoque le nuage très fugace de gouttelettes d’eau que l’on peut voir tandis que l’onde se propage dans l’air tropical humide.

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=BUREX8aFbMs

Source : Site Internet Techeblog.com

 ——————————————-

drapeau anglaisBy clicking on the link below, you will have access to a very interesting video shot during the eruption of Mount Tavurvur (Papua New Guinea) last August (see my notes of August 29th and 30th). The video was performed from a boat and shows a shock wave and resulting sonic boom.

The process of a shock wave is quite easy to understand: The air is instantaneously compressed then decompressed, radiating outward, with very rapid warming, then cooling. It is the cooling that causes the very fleeting visible cloud of water droplets as the wave propagates through moist tropical air.
https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=BUREX8aFbMs

Source : Internet website Techeblog.com

Laisser un commentaire

Classé dans Science, volcans

Colima (Mexique)

drapeau francaisLa Protection Civile mexicaine indique que le Colima (à 690 km au NO de la ville de Mexico) est entré en éruption vendredi, avec un panache de cendre qui est monté à une hauteur de 5 kilomètres. Des retombées de cendre ont été observées jusqu’à 25 km du cratère. Des matériaux incandescents sont retombés jusqu’à 2 km du sommet.
Toutefois, la Protection Civile fait remarquer que l’éruption a été beaucoup moins violente que celles qui ont secoué le Colima en 2005, avec des évacuations de la population.
Source: Associated Press.

————————————————-

drapeau anglaisMexico’s Civil Defense office said Friday that Colima has erupted, sending a column of ash about 5 kilometres above the volcano. Ash has fallen on towns as far as 25 kilometres from the crater. Glowing hot rock tumbled down the volcano’s flanks over 2 kilometres from the summit.

However, Civil Defense says the eruption is much lower in intensity than those of 2005 that forced evacuations.

Source: Associated Press.

Colima blog

Vue aérienne du Colima en 2008  (Source:  Wikipedia)

Laisser un commentaire

Classé dans Amérique Centrale, volcans

Inventions hawaiiennes // Hawaiian innovations

drapeau francaisLes coulées de lave qui menacent actuellement Pahoa ont fait germer des idées novatrices dans le cerveau des élèves de la région.
Ainsi, les élèves de l’Académie Hawaiienne des Arts et des Sciences de Pahoa ont conçu un épurateur d’air destiné à lutter contre le brouillard volcanique, ou vog, qui perturbe régulièrement la vie dans la région (voir ma note du 19 novembre). L’idée est venue lorsque l’un des adolescents a été personnellement incommodé par le vog et a dû quitter l’établissement d’enseignement. L’épurateur aspire le vog contenu dans l’air à l’aide d’un ventilateur et neutralise son acidité avec une substance semblable au bicarbonate de soude. Le magasin de bricolage ACE Hardware de Pahoa vend les composants de l’épurateur pour 100 dollars. L’appareil vendu dans son intégralité coûte 150 dollars. Les 50 dollars de différence serviront à financer de futures recherches.

Les étudiants ont mis au point d’autres idées liées à la lave. L’une d’elles peut être comparée à la nouvelle technologie développée par une compagnie d’électricité pour protéger les poteaux qui se trouvent sur la trajectoire de la lave. De la même façon, les étudiants ont imaginé un pont refroidi à l’eau qui dissiperait la chaleur de la lave et permettrait aux véhicules de franchir des routes qui en sont recouvertes.
Outre les innovations des élèves, l’approche de la coulée du 27 juin bénéficie aujourd’hui de technologies innovatrices qui n’existaient pas en 1990 lorsque la lave a submergé le village de Kalapana, à 18 kilomètres de Pahoa. Par exemple, grâce à la technologie GPS et à des logiciels adaptés, il ne faut que quelques minutes pour cartographier la coulée de lave, ce qui prenait des heures il y a 20 ans.
De même, le survol du champ de lave à l’aide d’un drone permet de collecter des images haute résolution qui deviennent des cartes topographiques en trois dimensions. Ainsi, les scientifiques peuvent mieux comprendre comment se comporte le volcan et ils peuvent essayer de faire des prévisions sur les endroits où la lave est susceptibles de sortir.
Source: Honolulu Star Advertiser.

 ————————————————

drapeau anglaisThe lava flows that are currently threatening Pahoa are inspiring innovative ideas from local students on how to deal with its effects.

Students from Pahoa’s Hawaii Academy of Arts and Science have come up with an idea for an air scrubber for volcanic smog, or vog (see my note of November 19th). The idea came when one of the teenagers was personally affected by the vog and had to move away because of sensitivity to it. The scrubber pulls vog from the air with a fan and neutralizes acidity with a compound similar to baking soda. Pahoa’s ACE Hardware is selling the component parts for the scrubber for $100. A fully assembled scrubber by the students goes for $150. The extra $50 will help fund future research.

The students have come up with other lava-related ideas, including one similar to the new technology a power company is using to protect poles in the flow’s path. They also have shared thoughts on a water-cooled bridge that would dissipate heat and let drivers cross lava-covered roads.

Beside the students’ innovations, the lava flow has been met with 21st-century technology unavailable in 1990 when lava overran Kala­pana 18 kilometres away. For instance, today, using GPS technology and computer software, it takes a few minutes to map the lava flow, which took hours 20 years ago.

Similarly, flying a drone over the lava field allows to bring back high-resolution images that are turned into three-dimensional topographical maps. Thus, scientists can better understand how the volcano’s behaving and start to make predictions on where lava might break out next.

Source: Honolulu Star Advertiser.

Panache-Kilauea

Les gaz émis par le Kilauea contribuent à la formation du vog hawaiien  (Photo:  C. Grandpey)

Un commentaire

Classé dans Hawaii, volcans

Dernières nouvelles d’Hawaii // Latest news from Hawaii

drapeau francaisLes scientifiques du HVO sont allés sur le terrain observer les nouveaux débordements de lave de la coulée du 27 juin, en particulier dans la partie la plus basse du réseau de fractures. A ce niveau, les émissions se situent à environ 1,9 km à l’ouest des Kaohe Homesteads. Aucune sortie de lave n’a été détectée plus en aval. Par contre, des coulées restent actives en amont, à proximité du Pu’uO’o.
Les dernières émissions de lave dans le secteur du pu’uO’o et l’interruption de l’alimentation – et de la progression – de la lave en aval sont des aspects typiques du comportement des coulées de lave pahoehoe. Des événements similaires ont été observés à plusieurs reprises sur les coulées émises par le Pu’uO’o (par exemple en 1990 lors de l’éruption qui a détruit Kalapana). Des interruptions relativement longues peuvent se produire plusieurs fois pendant la durée de vie d’une coulée pahoehoe.
L’immobilisation du front de la coulée du 27 juin près de Pahoa est une bonne nouvelle à court terme, mais les débordements en cours plus en amont indiquent clairement que la coulée est toujours active et reste un danger potentiel pour les zones habitées. Il est difficile, voire impossible, de savoir dans quelles proportions la lave réinvestira le réseau de tunnels et quelle direction emprunteront les nouvelles coulées. malgré tout, le HVO continue de surveiller l’évolution de la situation grâce à des survols en hélicoptère, un travail intense sur le terrain, l’imagerie satellitaire, et d’autres techniques.

————————————

drapeau anglaisHVO scientists have conducted a new fieldwork on the June 27th lava flow in the lowermost part of the ground crack system. The leading edge of the lowest active breakout is located about  1.9 km west of Kaohe Homesteads. There are no signs of active breakouts downslope of the crack system. Other breakouts are active farther upslope, closer to Pu’O'o.
The recent upslope breakouts and subsequent interruption in lava supply to the flow front are typical aspects of pahoehoe lava flow behaviour, and similar events were repeatedly observed for earlier flows from Pu’uO’o. Major interruptions can happen multiple times during the lifespan of an individual pahoehoe flow.
The recent stalling of flows near Pahoa is good news in the short term, but the ongoing breakouts from the June 27th lava tube clearly indicate that the flow is still active and remains a potential hazard to downslope communities. While it is unclear how far lava will be able to reoccupy the tube or where renewed surface flows might head, HVO continues to monitor the flow closely with helicopter overflights, field work, satellite imagery, and other techniques.

Laisser un commentaire

Classé dans Hawaii, Kilauea, volcans

Nishinoshima (Japon): L’éruption continue // The eruption continues

drapeau francaisSelon les dernières données publiées par les autorités japonaises, Nishino-shima est maintenant 8,6 fois plus grande que le 20 novembre 2013, jour où a débuté l’activité éruptive. Les dernières mesures indiquent que vers la mi-octobre (voir image ci-dessous), l’île mesurait 1,49 km d’est en ouest et environ 1,70 km du nord au sud. Son point culminant se trouve à environ 98 mètres au dessus du niveau de la mer.
Le volcan continue de produire environ 140 000 mètres cubes de lave par jour. Il est bien sûr impossible de dire pendant combien de temps l’activité se poursuivra.
Les gardes-côtes japonais conseillent aux embarcations de ne pas s’approcher à moins de 6 km de Nishinoshima en raison du risque de nouvelles éruptions.

 —————————————–

drapeau anglaisAccording to data released by the authorities, Nishino-shima is now 8.6 times larger than when the volcano first erupted November 20th, 2013. The latest measurements indicate that around the middle of October (see image below), the island measured 1.49 kilometres from east to west and about 1.70 kilometres from north to south. Its highest point is about 98 metres above sea level.

The volcano is still producing about 140 thousand cubic metres of lava per day. It has not yet been determined how long the activity would continue.
The Japanese Coast Guard has advised seagoing vessels to keep a minimum distance of 6 km from the coast of Nishinoshima due to the possibility of new eruptions.

Nishinoshima-oct

Nishinoshima le 16 octobre 2014  (Crédit photo:  Japan Coast Guard)

Laisser un commentaire

Classé dans volcans

Mayon (Philippines): Situation globalement stable

drapeau francaisIl n’y a pas eu d’évolution significative sur le Mayon au cours des derniers jours. Le Philvocs indique que le volcan reste instable en raison de la déformation lente mais constante de l’édifice induite par des mouvements de magma. Les dernières mesures de déformation du sol (entre le 9 et le 13 novembre) ont révélé un dégonflement de l’édifice qui reste malgré tout gonflé par rapport aux mesures de référence effectuées à partir de 2010. Selon l’Observatoire, « le dégonflement peut avoir été provoqué par une dépressurisation à court terme du magma intrusif en profondeur ou par du magma qui a remonté vers la surface ».
Dans le même temps, l’activité sismique reste faible avec seulement quelques chutes de blocs chaque jour, ce qui correspond à la lente intrusion du magma en profondeur.
Aucune incandescence n’est actuellement observée au niveau du cratère.
Les émissions de SO2 dans le cratère atteignent en moyenne 106 tonnes / jour, ce qui est en dessous du niveau de référence.
Le niveau d’alerte reste à 3.
Source: Philvocs.

 —————————————

drapeau anglaisThere has been no significant evolution at Mayon during the past days. PHILVOCS indicates that the volcano’s current condition remains unstable due to slow but sustained ground deformation of the edifice by subsurface magma. Data from the latest ground deformation survey (November 9th – 13th) indicated a deflation of the edifice which globally remains inflated relative to the baseline measurements beginning in 2010. According to the Observatory, “the deflation may have been caused by short-term depressurization of intruded magma at depth or by magma having risen to shallower depths.”

Meanwhile, seismic activity is low with just a few rock fall events every day, consistent with overall slow magma intrusion at depth.

No glow is currently observed at the crater.

SO2 emissions at the crater average 106 tonnes /day, which is below background level.

The alert level remains at 3.

Source: PHILVOCS.

Mayon-Space

Le cône parfait du Mayon vu depuis l’espace  (Crédit photo:  NASA)

Laisser un commentaire

Classé dans volcans

Survolez l’éruption dans l’Holuhraun (Islande) ! // Fly over the Holuhraun eruption (Iceland) !

drapeau francaisCliquez sur ce lien et ouvrez le plein écran!

http://www.ruv.is/frett/holuhraun-eruption-fresh-video

—————————————

drapeau anglaisClick on this link and go full screen!

http://www.ruv.is/frett/holuhraun-eruption-fresh-video

Laisser un commentaire

Classé dans Islande, volcans

Dernières nouvelles d’Hawaii // Latest news from Hawaii

drapeau francaisSelon le dernier message que je viens de recevoir de Steve Brantley (le scientifique de l’USGS actuellement  responsable du HVO), la lave a de toute évidence recommencé à réintégrer le réseau de tunnels qui alimente la coulée du 27 juin. En effet, des sorties de lave ont été observées à environ 6,5 – 8 km en amont de Apa’a Street (Pahoa). Cependant, rien n’indique que la lave se déplace plus en aval dans les tunnels. Les mauvaises conditions météorologiques sur le Kilauea n’ont pas permis aux scientifiques du HVO de faire de bonnes observations. Steve Brantley ajoute qu’aucune modification significative n’a été observée au cours des dernières heures sur le Pu’uO’o.

——————————————

drapeau anglaisAccording the last message I received from Steve Brantley (the scientist in charge of HVO), there are indications that lava continues to move through the June 27th tube system, as shown by a breakout located about 6,5 – 8 kilometres upslope of Pahoa Apa’a Street. However, there is currently no evidence that lava is moving further downslope in the tube system. The poor weather conditions on Kilauea did not allow HVO scientists to make good observations. Steve adds that no significant changes have occurred at Pu’uO’o during the past hours.

Laisser un commentaire

Classé dans Hawaii, Kilauea, volcans

Les gaz volcaniques à Pahoa (Hawaii) // Volcanic gases at Pahoa (Hawaii)

drapeau francaisAlors que la lave continuait à avancer inlassablement, empiétant sur les zones résidentielles et brûlant forêts, pâturages, routes et différentes structures, le panache qui avait envahi la région de Pahoa était un mélange de gaz et de particules volcaniques et non volcaniques. Bien que moins menaçante que la lave elle-même, la mauvaise qualité de l’air en aval de la coulée de lave active peut présenter des problèmes pour certaines personnes. Depuis quelques jours, les gaz sont moins agressifs, mais rien ne dit qu’ils ne seront pas de retour dans les prochains jours ou les prochaines semaines.
Le dioxyde de soufre (SO2), le gaz qui contribue le plus à la pollution de l’air et entraîne la formation du vog hawaiien, provient essentiellement des bouches actives au sommet du Kilauea (cratère de l’Halema’uma’u) et sur l’East Rift Zone (cratère du Pu’u O’o). Toutefois, une petite quantité de ce gaz est également émise par les coulées de lave. Les personnes atteintes de maladies respiratoires comme l’asthme sont susceptibles d’être affectées par ces faibles quantités de SO2 si elles se trouvent à proximité immédiate d’une coulée de lave active.
Lorsque la lave entre en contact avec la végétation, la combustion des végétaux produit un mélange complexe qui comprend du dioxyde de carbone et du monoxyde de carbone, ainsi que diverses particules. La végétation peut se décomposer dans l’environnement très chaud sous la surface de la lave, entraînant l’émission de gaz comme le méthane qui peuvent s’enflammer et exploser lorsqu’ils sont enfermés dans des poches souterraines. Ces explosions se produisent fréquemment autour de la coulée du 27 juin.
La combustion de zones occupées par l’homme, telles que les routes goudronnées, dégage des fumées toxiques. A court terme, la fumée qui émane du goudron en train de fondre peut irriter les yeux et les voies respiratoires. Les ouvriers exposés à de telles fumées peuvent développer des maux de tête, des éruptions cutanées, de la toux et même un cancer.
Si la coulée du 27 juin vient à poursuivre sa marche en avant, la lave pourrait finir par atteindre l’Océan Pacifique. Dans ce cas, la lave réagira avec l’eau de mer froide en produisant un volumineux panache de vapeur chargé en acide chlorhydrique. Une étude de 1990 a montré que près de la côte la concentration d’acide chlorhydrique diminuait de dix fois sur une distance d’environ 700 mètres. Les zones immédiatement sous le vent d’une entrée de lave dans l’océan seraient probablement les plus touchées.
Les habitants de Puna sont invités à se tenir informés de la progression de la coulée de lave du 27 juin.

Source : West Hawaii Today.

 —————————————–

drapeau anglaisWhile lava was still flowing, encroaching on residential areas and burning forests, pastures, roads and other man-made structures and debris, the plume that invaded the Pahoa area was a mixture of volcanic and non volcanic gases and particles. Although less threatening than lava itself, poor air quality downwind of the active lava flow can present challenges for some individuals. Over the past few days, the gases aahve been less agressive, but they might be back in some days or some weeks.

Sulphur dioxide (SO2), the main contributor to Hawaii’s volcanic air pollution, or vog, is primarily released from actively degassing vents at Kilauea Volcano’s summit (Halema’uma’u) and East Rift Zone (Pu’u O’o). However, a small amount of this gas is also released from flowing lava. Individuals with pre-existing respiratory conditions, such as asthma, could be impacted by the low levels of SO2 if they are immediately adjacent to an active lava flow.

When lava comes into contact with vegetation, burning plant material produces a complex mixture that includes carbon dioxide and carbon monoxide, as well as various particulates. Vegetation can decompose in the hot environment beneath the surface of the lava, generating gases like methane that can ignite and explode when confined in underground pockets. These explosions occur frequently around the June 27th lava flow.

The burning of manmade features, such as paved roads, creates toxic fumes. In the short-term, molten asphalt fumes can cause eye and respiratory tract irritation. Workers exposed to asphalt fumes are at risk of developing headaches, rashes, coughing and possibly cancer.

If the June 27 flow continues its forward progress, lava could eventually reach the Pacific Ocean. If this happens, lava will react with the cold seawater, creating a large steam plume laden with hydrochloric acid. A 1990 study showed that near-shore hydrochloric acid concentration decreased tenfold over a distance of about 700 metres, so areas immediately downwind of an ocean entry would likely be most impacted.

Puna residents are encouraged to stay informed about the progress of the June 27th lava flow.

Source : West Hawaii Today.

Panache-Hawaii

Panache généré par l’arrivée de la lave dans l’océan  (Photo:  C.  Grandpey)

Laisser un commentaire

Classé dans Environnement, Hawaii, Kilauea, volcans

Hawaii: Situation à surveiller attentivement // The situation should be closely monitored

drapeau francaisOn observe actuellement une évolution de l’éruption plusieurs kilomètres en amont de Pahoa. Deux situations doivent être prises en compte

1) Le front de la coulée du 27 juin – qui n’a pas avancé depuis le 30 Octobre – reste immobile à 150 mètres de Pahoa Village Road. Dans le même temps, les scientifiques du HVO indiquent que la lave en amont, dans le secteur de Apa’a Street ne se déplace que très lentement ou pas du tout. Tous les débordements se produisent à la surface de la coulée existante et aucun bras de lave n’a avancé le long de cette dernière.

2) Selon le HVO, cette diminution d’activité dans la zone de Apa’a Street est le résultat d’une sortie de lave importante au niveau d’un tunnel à Pu’u Kahaualea, près du Pu’u O’o. Cette nouvelle émission de lave perturbe l’alimentation du réseau de tunnels qui se trouve en aval. La nouvelle sortie de lave s’est produite vendredi soir à environ 1,8 kilomètres en dessous du Pu’u O’o. Les scientifiques ont également observé d’autres sorties de lave juste en amont du réseau de fractures qui commence à 9 km au nord-est du Pu’uO’o. Il semble que les nouvelles coulées se déplacent progressivement le long du tunnel de lave, ce qui laisse supposer un remplissage du tunnel dans ce secteur. La question est de savoir dans quelle mesure et avec quelle quantité de lave les tunnels qui se faufilent dans le réseau de fractures pourraient être réinvestis par la lave. La réponse à la question est importante car cela pourrait déterminer une réactivation de la coulée de lave du 27 juin à Pahoa.

 ————————————————-

drapeau anglaisThere is currently an evolution of the eruption several kilometres upslope from Pahoa.

1) The lava flow’s front – which has not advanced since October 30th – remains stalled 150 metres from Pahoa Village Road. Meantime, HVO scientists say lava activity far upslope is causing breakouts in the vicinity of Apa’a Street to move extremely slowly or not at all. All the surface breakouts above Apa’a Street are located on the existing flow and have not extended beyond the margin.

2) According to HVO, the decrease in activity in the immediate area of Apa’a Street is the result of a significant breakout from the lava tube at Pu’u Kahaualea near Pu’u O’o that is affecting the supply of lava in the tube downslope. The breakout occurred about about 1.8 kilometres below the Pu’u O’o vent on Friday night. Scientists also observed additional breakouts just upslope of the ground crack system, up to 9 km northeast of Pu’uO’o. It looks as if these other breakouts occur progressively downslope along the lava tube, suggesting a gradual refilling of the tube in this area. The question is to know how much of the tube system within and below the crack system might be reoccupied with lava. The answer to the question will be important as it might determine a reactivation of the June 27th lava flow at Pahoa.

Pahoa blog

Vue le la nouvelle émission de lave de Puʻu Kahaualeʻa, à 1,8 km du Pu’uO’o (au fond sur la photo)

(Crédit photo: USGS / HVO)

Laisser un commentaire

Classé dans Hawaii, Kilauea, volcans